Association Nationale de Formation pour l’Elevage et l’Insémination Animale - Préparer les générations futures
Animalier

Technique et respect des règles d'hygiène et de sécurité

Animalier

Au service du bien-être des animaux

Aimer les animaux est un pré-requis nécessaire pour pratiquer le métier d'animalier. Car, avant toute qualité professionnelle ou savoir-faire, c'est la préoccupation du bien-être des taureaux et génisses des stations qui prime. 

Missions de l'animalier

La fonction générale d'un animalier est de soigner au quotidien les animaux d'élevage, principalement dans les coopératives d'insémination et les instituts de recherche. Les principales missions du métier d'animalier est de nourrir, curer et parer les animaux.

Mais ces tâches traditionnelles doivent, dans ce secteur, être effectuées dans un état d'esprit qui relève de l'excellence. En effet, les enjeux de l'insémination artificielle et de la recherche ne tolèrent aucun manquement aux règles d'hygiène et de préservation de la santé d'un troupeau : une épidémie serait une véritable catastrophe pour un centre d'insémination. C'est en grande partie sur l'attention portée aux animaux, sur le sens de l'observation et sur les connaissances zootechniques des animaliers que repose la qualité de l'hygiène d'une station.

Bien sûr, l'animalier devra maîtriser nombre de gestes techniques propres à l'élevage (comme la contention ou les soins directs), de capacités d'utilisation de matériels, savoir appliquer des consignes, échanger avec l'équipe à laquelle il appartient.

Cependant, la qualité fondamentale reste l'amour et le respect portés aux animaux.

Quelle formation requise ?

Pour devenir animalier, il est nécessaire d'être titulaire d'un BEP, CAP ou BTS agricoles.

Et si on parlait de nos métiers ?

Découvrez le métier d'animalier